Publications récentes


Les auteurs d’un article publié en Février 2022 dans l’American Journal of Ophthalmology *, auquel votre serviteur a très modestement contribué, analysent les données cliniques, épidémiologiques et biophysiques concernant les chromophores optiques filtrant le bleu. Ils montrent comment, depuis une vingtaine d’années, le terme de “toxicité de la lumière bleue” a été utilisé à des fins commerciales pour suggérer, à tort, que l’exposition chronique à la lumière ambiante lésait la rétine, majorant par exemple le risque de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).
Les études épidémiologiques comportant de grands effectifs montrent que les “implants jaunes” utilisés pour la chirurgie de la cataracte visant à filtrer la lumière bleue ne diminuent pas le risque de DMLA ni sa progression. Ils ne diminuent pas non plus les phénomènes d’éblouissement. Cette notion est également valable pour les verres de lunettes filtrant les bleus qui sont vendus à la faveur de fausses allégations de protection des éblouissements et du risque de progression d’une DMLA.

*Mainster MA, Findl O, Dick HB, Desmettre T, Ledesma-Gil G, Curcio CA , Turner PL. The blue-light-hazard vs. blue-light-hype. Am J Ophthalmol, 2022:S0002-9394(22)00072-1.


Début 2022, l’actualité de la Dégénérescence Maculaire Liée à l’âge (DMLA) a d’abord été marquée par la publication d’études de “vraie vie” du brolucizumab en Europe, en Asie et aux États-Unis. Ces études permettent de mieux guider la surveillance des patients sous brolucizumab. Elles permettent aussi de discuter des indications du brolucizumab en première ou en seconde ligne.

Un autre élément marquant est l’obtention en janvier 2022 d’un agrément de la Food and Drug Administration (FDA) pour le faricimab, une molécule originale bloquant le VEGF et le système de l’angiopoïétine.


Le comportement des individus fait intervenir un mélange de décisions basées sur le raisonnement et sur l’impulsion.
Ce petit article illustre la relation complexe entre l’infection parasitaire d’un hôte intermédiaire et les altérations de son comportement avec une modification des fonctions supérieures pouvant avoir des conséquences positives sur l’activité entrepreneuriale et même la productivité économique !

Les mécanismes de ces interactions entre une infection et des comportements font intervenir des neurotransmetteurs tels que la dopamine ou la testostérone mais la séquence précise des éléments influencés reste encore mal précisée

.

Cette étude publiée fin 2020 représente une collaboration entre plusieurs centres parmi lesquels on note l’université de Bourgogne-Franche-Comté, l’unité de recherche en oenologie de Bordeaux et le centre anti-cancéreux de Dijon.

Elle visait à évaluer l’intérêt et les mécanismes d’action d’extraits de vin rouge sur l’expression du VEGF dans des cellules d’épithélium pigmentaire (ARPE-19) en culture. On envisage peut être ainsi un traitement préventif des phénomènes d’angiogenèse avec des associations de polyphénols.

.

_____________________________________________________________

Dr Thomas Desmettre – ophtalmologie – http://www.retine-medicale.com